Sélectionner une page

Situation initiale

La Fédération valaisanne des vignerons (FVV) a pour but de regrouper les vigneron·nne·s du Valais afin de promouvoir la sauvegarde et la défense des intérêts de la viticulture sur le plan cantonal. Une bouteille de vin c’est plusieurs corps de métier ; tout commence avec le viticulteur qui travaille la terre, plante les vignes et récolte le raisin avant de le revendre à l’encaveur qui s’occupe de la vinification, c’est-à-dire la transformation du fruit récolté en vin. Le vigneron-encaveur regroupe ces deux corps de métier et s’engage sur l’ensemble de la filière viticole, du cep à la bouteille. 

En Valais, les temps sont durs pour les viticulteurs autant pour les encaveurs, mais les médias aiment présenter ces deux camps comme étant “en guerre”, avec d’un côté les encaveurs qui refusent d’offrir une rémunération adéquate aux viticulteurs, qui eux produisent trop de raisin pour un marché déjà complètement saturé. La situation peut parfois être tendue entre ces différents partis, mais ils ont tous pour objectif final de pouvoir offrir un avenir serein aux métiers du vin.

Bref, avec les aléas du climat, la pression induite par l’importation de vin étranger et les défis liés à la distribution, on peut dire que le travail dans l’univers du vin n’est pas de tout repos. Plusieurs groupements tels que la Fédération suisse des vignerons (FSV), l’Interprofession de la vigne et du vin (IVV) ou l’Union des vignerons-encaveurs du Valais (UVEV) existent pour défendre les intérêts des divers corps de métiers liés à la production de vin, et LRcommunication a été approché pour redonner de la visibilité à la FVV, qui cherchait à attirer des nouveaux adhérents.

Analyse des besoins, solutions et résultats

Un premier contact avec le client a permis de cerner les besoins en communication ainsi que le public-cible, et il a été décidé de réaliser un flyer invitant les vigneron·nne·s, propriétaires de parcelles et ami·e·s de la vigne à rejoindre la FVV. A l’heure du digital et des campagnes sur les réseaux sociaux à tout bout de champ, un flyer peut paraître quelque peu “ringard”, mais ce choix n’a pas été fait au hasard. En effet, le public-cible était très restreint ; la FVV ne cherchait pas à recruter le plus de monde possible mais uniquement les gens concernés par leurs activités, et ceux-ci sont plutôt absents du monde digital. 

Ce flyer devait donc décrire les activités de la FVV et inciter les intéressés à devenir membre, sans toutefois présenter la Fédération comme étant en opposition complète avec les autres corps de métiers liés au vin. Le résultat ? Après quelques allers-retours et une séance avec le comité de la FFV, nous sommes parvenus à un flyer où chaque mot du texte a son rôle à jouer et visuellement très sobre et esthétique, grâce au travail de la graphiste Hélène Marchet.Environ une année plus tard, nous avons recontacté le client pour connaître les résultats de la campagne, et il s’est montré très satisfait. En effet, le flyer a tenu ses promesses et la FVV compte désormais une trentaine de nouveaux membres.

N'hésitez pas à partagerShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin