Sélectionner une page

3 définitions de ce mot dans le Larousse:

  • Mouvement militant pour l’amélioration et l’extension du rôle et des droits des femmes dans la société.
  • Attitude de quelqu’un qui vise à étendre ce rôle et ces droits des femmes : Un féminisme actif.
  • État d’un individu du sexe masculin présentant des caractères de féminité plus ou moins marqués (développement des seins et des hanches, absence de barbe, finesse de la peau, etc.). [On attribue cet état à l’absence ou à l’insuffisance des sécrétions internes testiculaires.]

A chaque fois que j’entends l’expression : je ne suis pas féministe, mais… cela m’interpelle. Quel est le sentiment qui prévaut et pousse la personne à le dire? Est-ce le côté militant qui dérange ? La peur de blesser l’interlocuteur potentiellement dominant ?

Je ne comprends pas le problème qui se cache sous le mot féminisme. Pourquoi il appelle une excuse. Est-ce honteux de pouvoir voter grâce à des femmes et des hommes qui se sont battus pour cela? Est-ce un problème de chercher de nouveaux modèles et fonctionnements dans la société afin qu’elle corresponde au plus grand nombre?

Quand on s’excuse pour un mot, c’est qu’il y a un problème. C’est qu’on considère que l’évocation de ce mot peut blesser ou que s’identifier aux féministes peut être mal perçu. C’est surtout que le combat n’est pas fini parce que dans une société égalitaire, qui pourrait se sentir blessé?

Dans le même ordre d’idée la vidéo suivante questionne l’expression “comme une fille”. Malaise.

N'hésitez pas à partagerShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin