On peut être grincheux face aux nouvelles technologies et les refuser. Je le suis parfois, sans savoir si cela vient de mes études littéraires plutôt classiques ou de mon éducation à l’ancienne. Mais aujourd’hui j’ai découvert qu’un simple moteur pouvait transformer un objet sportif en moyen de locomotion. L’innovation a transformé l’objet et son utilisation.

En montagne, le vélo est mountain bike ou vélo de descente. Il est rarement moyen de locomotion. Avec un moteur il le devient et peut facilement remplacer une voiture. Nous, famille formée de deux adultes et deux enfants, avons supprimé une voiture et gagné ainsi 900m à pied par jour et par adulte. Nous allons remplacer certains trajets voiture par le vélo électrique: le baromètre de la qualité de vie fait un bond.

C’est donc par un petit objet innovant que la qualité de vie s’améliore. Je me demande souvent ce que j’apporte au monde en travaillant dans la communication. Le besoin d’acheter de l’inutile? Des flyers, du papier dans la corbeille? Non, car je ne propose pas de marketing. Je travaille sur l’image, qui doit être en adéquation avec ce qu’on est. Sur les mots, qui doivent être choisis avec soin. Je ne mens pas: je dis autrement les choses. On m’appelle de plus en plus pour des situations délicates: pourrait-on dire que je suis le petit moteur qui allège le coup de pédale?

N'hésitez pas à partagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn