Après deux ans d’indépendance une remise en question s’est imposée à moi: dois-je rester seule et refuser des mandats ou grandir et me développer? Les nuits blanches furent nombreuses, les calculs aussi.

Voici le fil de ma réflexion (pourtant peu souvent linéaire) :

  1. Je suis devenue indépendante dans le but de faire ce dont j’avais envie. Et comme j’aime chaque minute de mon travail cela n’a pas de sens de refuser des opportunités.
  2. Mon ambition est de pouvoir réagir vite et bien lors de crises: c’est plus simple de travailler en équipe
  3. J’ai besoin d’avis critiques, de soutien, de compétences autres que les miennes.
  4. J’ai trouvé les bonnes personnes. Ou plutôt, on s’est trouvées!

Sylvie Nicollerat est une ancienne collègue de Téléverbier SA. Intelligente et dynamique, elle sait trouver des solutions à chaque problème. Elle est en charge des événements et de la gestion des projets.

Laura Coppey revient d’un voyage linguistique. Armée d’un CFC d’employée de commerce et de diplômes en graphisme et communication, elle enrobe nos messages et structure nos actions.

Depuis le mois d’août nous travaillons ensemble. Quelle énergie et quel gain de qualité!

Sylvie Nicollerat, Laurence Rausis, Laura Coppey

N'hésitez pas à partagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn